Pour promouvoir le réflexe « Sam, le capitaine de soirée », Prévention Routière, Assureurs Prévention et Les Gaulois ont imaginé une campagne tout à fait déroutante.

L’initiative s’inspire du concept de l’œuvre « Before I die » de l’artiste Candy Chang.

Le teasing «Avant de mourir, je veux…» a été lancée à Paris, avec un mur géant en ardoise érigé au sein d’un campus. Les étudiants n’ont pas manqué d’y compléter leurs vœux.

C’est seulement quelques jours après la mise en place de ce monument d’expression libre que le message de la campagne a été délivré : «Chaque année, l’alcool au volant empêche plus de 1 500 jeunes de réaliser leurs rêves alors avant de sortir n’oublie pas de désigner un Sam»… Parce que l’alcool au volant reste la première cause d’accidents mortels pour les 18-24 ans.

La campagne se prolonge aujourd’hui sur www.avantdemourir.com ; un site concocté par la prévention routière qui permet de découvrir les vœux des autres personnes mais aussi de compléter à son tour la phrase « Avant de mourir, je veux… », sur un mur virtuel.

L’opération est un franc succès auprès des jeunes qui ont émis de nombreux « avant de mourir », directement sur le site ou via les réseaux sociaux grâce au #AvantDeMourir. Un partenariat avec la plateforme musicale Deezer a même poursuit l’opération proposant aux internautes d’ajouter une musique à leur éloge funèbre idéale.

Actuellement, plus de 27 000 contributions ont été comptabilisées, faites majoritairement sur le site. Les contributions agrégées depuis Twitter et Facebook représentent 30 %. 8 533 tweets, #AvantDeMourir ont été recensés et 5 294 tweets avec le texte “Avant de mourir” soit un total de 13 827 tweets.

 

Une méthode moins choc pour confronter efficacement les jeunes conducteurs à leur propre mort.

Source : Lci.fr