L’agence BETC va s’installer en 2016 aux abords du canal de l’Ourq, dans l’un des hauts lieux du graffiti de Paris, l’ancien bâtiment des Magasins Généraux de Pantin.

Depuis son abandon il y a 8 ans,  ce bâtiment est la toile de nombreux artistes, français comme internationaux. Il a été, à plusieurs reprises, utilisé comme modèle emblématique dans les documentaires consacrés au street art.

Afin de présenter au public les futurs locaux, BETC digital a lancé la campagne #GraffitiGeneral, sur internet et Twitter. L’agence a modélisé en full 3D l’ensemble du bâtiment, soit 20 000 m2, en réalisant pas moins de 5200 photos.

 

 

 

 

 

Les internautes sont plongés dans un univers visuel et sonore à la manière d’un jeu vidéo et peuvent certes découvrir l’ensemble des locaux mais aussi s’initier à l’art du graffiti ‘virtuel’.  Muni d’une bombe virtuelle, chaque internaute peut s’exercer en créant des œuvres visibles en temps-réel par les autres internautes qui pourront par exemple les recouvrir. Un concept qui illustre le caractère éphémère du street art.

La démarche de BETC a un double volet ; mettre en avant le patrimoine des Magasins Généraux de Pantin et permettre de conserver virtuellement ces graffitis, amenés à disparaître dès de début des travaux.

Dommage, un tel environnement avait pourtant de quoi nourrir la créativité !

 

 

Source:  golem13.fr