Et si on décidait de voir la maladie autrement ? C’est le pari de dizaines de campagnes de sensibilisation : handicap, SIDA, cancer, dépression, autisme… la communication participe à une lutte acharnée pour détruire les barrières mentales que se créent les Hommes face au mal être biologique ou psychologique.

Ces barrières, on les retrouve décuplées lorsque l’on parle des enfants malades. Les « Enfants Malades » une cause que l’on défend parfois (souvent ?) à coup de campagnes décomplexées qui mettent en avant sans scrupules la faiblesse, le fatalisme, et finalement, la mort.

N’est-il pas venu le temps de changer sa vision des choses ? C’est en tout cas ce que propose l’innovante et puissante campagne de sensibilisation SickKids VS : Undeniable, par la SickKids Foundation, ONG et organisme subventionnaire canadien. SickKids n’en est pas à sa première campagne, leur chaîne YouTube nous propose près de deux cent vidéos sur le même thème. Bémol ? Un rapide coup d’œil à une dizaine d’entre elles révèle que, jusque-là, la fondation avait toujours joué la carte de la compassion et de l’empathie – pour ne pas dire pitié – sur un fond de musique pop, mais triste, qui abuse des accords de guitare et qui tire indéniablement sur la corde émotionnelle.

Aujourd’hui, SickKids VS : Undeniable est un nouveau souffle ô combien nécessaire, pour les spectateurs certes, mais encore plus pour les premiers concernés. Le discours conventionnel que l’on offre aux enfants et leurs parents ressemble bien souvent à un récital aux portes de la mort quand une dose d’espoir, de force, de « good vibes » somme toute, est tout ce dont ils ont besoin. Une campagne originale et ludique qui de ce fait parvient à atteindre sa cible.

L’élément principal de cette campagne se joue en une vidéo – accompagnée de prints badass d’enfants près à en découdre avec la maladie – avec pour mot d’ordre : we’re on the front line. Elle est pensée comme une bande annonce de film de super héros, forte et exaltante, soutenue par une musique résonante, parfaite pour accompagner ces combattants sur le ring contre la maladie. Enfants, personnel soignant, proches… personne n’est laissé pour compte puisqu’un tel combat se mène en équipe. C’est simple, ensemble ils défoncent tout.

Visuellement, le film est puissant et tient en haleine. La beauté de la vidéo se joue sur l’alternance du vécu et du ressenti. Une symétrie se crée entre les médecins en blouses qui deviennent des guerriers en armes, entre des enfants déterminés qui deviennent des catcheurs détruisant tout ce qui se met en travers de leur chemin. Le parallèle donne un corps et une véritable identité aux personnes impliquées dans la vidéo et à plus grande échelle dans ce combat contre la maladie.

Pas de ton larmoyant ou de pitié dans ce spot même si un passage nous laisse frissonnant, le souffle coupé, quand soudain on approche du tabou qu’est la mort… Pour que finalement la tension retombe, sauvée par la reprise d’un cœur, et que l’espoir reprenne et que la bataille fasse toujours rage.

SickKids VS : Undeniable met la force des enfants au centre, prouvant que l’on ira jusqu’au bout, et surtout que sick isn’t weak.

Rédaction : Charlotte Perrier ; Mise en page : Joana Neves.