image obama

© AFP / Jim Watson

Après huit années passées à gouverner les Etats-Unis, Barack Obama a cédé sa place à Donald Trump le 20 janvier dernier. Son « départ à la retraite » est l’occasion de faire une rétrospective de sa communication savamment menée, qui lui a non seulement valu d’être élu à deux reprises. Il quitte la Maison Blanche, avec une cote de popularité record : 58% d’opinions favorables, selon une enquête menée par CNN.

En effet, Obama est l’un des rares présidents à être parvenu à susciter la sympathie et l’admiration de l’opinion publique internationale. Cette forte popularité, il la doit sans conteste à son charisme, mais aussi à une équipe de communication surentrainée. Passé maître dans l’art de maîtriser son image, le 44ème président américain aura su se forger tout au long de son double mandat l’image d’un président cool, à qui tout réussit. Aussi à l’aise sur un terrain de basket que devant des millions d’américains, il représente le président charismatique que de nombreux électeurs internationaux jalousent. Sa principale force réside dans la dynamique qu’il a insufflée en politique, en rompant avec les pratiques communicationnelles habituellement dictées aux chefs d’Etat, du fait des responsabilités qui sont les leurs. Quand tant d’autres se montrent rigides pour crédibiliser leur place au gouvernement ; Barack Obama a quant à lui fait le pari de dévoiler son côté humain, en apparaissant décontracté sans pour autant entacher sa fonction de dirigeant. (Et c’est sans doute ce qui a fait la différence !)

Au cœur de sa stratégie de communication, on retrouve le digital. En effet, si l’utilisation de la radio par Roosevelt et de la télévision par Kennedy ont contribué à les mener au pouvoir, la botte secrète d’Obama a sans conteste été les réseaux sociaux. Ce dernier a fait figure de précurseur en les exploitant à diverses fins : la promotion de sa politique d’un côté et de son image de l’autre. Présent sur près de 15 réseaux sociaux différents, il a su s’adapter à chacune de ses cibles et créer ainsi une relation de proximité avec le grand public. Il y partage du contenu aussi bien politique que plus « personnel ». Son compte Youtube exprime parfaitement cette ambivalence : vous trouverez d’un côté ses discours et conférences de presse et de l’autre des vidéos humoristiques dans lesquelles il met en scène sa vie à la Maison Blanche.

A la manière d’un produit marketing, la marque « Obama » s’est construite autour de valeurs populaires : la famille, l’humour par l’autodérision et l’accessibilité. Ces valeurs sont portées par Barack Obama lui-même mais aussi par sa femme Michelle. Tous deux sont très exposés sur la scène publique non pas en tant que personnalités politiques, mais bien en tant que célébrités. Régulièrement invités à participer à des talk-shows, ils discutent librement, dansent ou chantent sans complexes.

Sa carrière de président a été ponctuée de coups de communication : allant de parodies telles que la vidéo de promotion de son programme Obamacare, « Les choses que tout le monde fait sans l’assumer », à 61 millions de vues portée par l’autodérision :

 (MSNBC / 2015)

en passant par ses diverses punchlines telles que « Obama out » lors de son discours du dîner des correspondants de la Maison Blanche :

(AFP /2016)

à son bilan chanté dans le cadre du talk-show de Jimmy Fallon, The Tonight Show :

(The Tonight Show / 2016 )

Une chose est sûre : le Président démocrate aura marqué le 21ème siècle. Il est temps pour lui de souffler et pour nous d’élire notre « Barack Obama » national, qui sait ?

Rédaction : Fanny Legoupil ; Mise en page : Joana Neves