Les séries télévisées l’ont compris, à l’ère du téléchargement et des plateformes de visionnage illégal en ligne, leur survie dépends de leurs fans. Et oui ! Car aujourd’hui la diffusion d’un épisode à la télévision n’est pas suffisant pour permettre à la série de perdurer. 

Les raisons…

Entre le téléchargement, le streaming, le replay, l’enregistrement ou encore les services de télé à la demande, de plus en plus de personnes se détournent du visionnage « traditionnel » télévisuel. Or, le principal mode de financement d’une série sont les publicités. Et si il n’y plus personne pour les voir, il n’y a plus de financement. Paradoxalement, ça ne veut pas dire pour autant que la série n’est pas visionnée et appréciée, mais le téléchargement et le streaming illégal ne permettent pas de recenser le nombre de personnes qui regardent et suivent la série, et encore moins de la financer !

Objectif n°1 : la fidélisation…

L’objectif n°1 des séries va donc d’abord être de fidéliser le spectateur en créant un véritable phénomène addictif. « L’addiction » peut apparaître sous plusieurs formes : une connexion avec les personnages ou avec l’histoire racontée dans la série, un sentiment d’appartenance comme d’avoir une deuxième famille, ou encore la création de cliffhangers*, qui tiennent en haleine le spectateur jusqu’au prochain épisode, voire la prochaine saison.

Les communautés de fans…

Etre fan d’une série c’est aussi appartenir à une communauté, faire parti d’un groupe, avoir un point commun avec des millions de personnes et pouvoir échanger à ce sujet. Surtout quand tes amis et ton amoureux ne partagent pas ton addiction à la dite série ! #seriesaddict

C’est donc à partir de cette passion commune que naissent les communautés de fans de séries. Créées PAR les fans et POUR les fans, elles s’attribuent d’abord un nom (les Gleeks pour les fans de Glee, les Gladiators pour les fans de Scandal ou encore les Wolfie pour les fans de Teen Wolf par exemple…) qui leur permettra de se reconnaître et d’être reconnus comme membre de la communauté. Viens ensuite leur apparition sur les réseaux sociaux, une manière pour eux de s’affirmer, de se présenter au reste du monde mais surtout d’exprimer et de partager leur amour pour la série. De nombreux comptes à l’effigie de séries, de personnages ou même d’acteurs incarnants les personnages de la série existent sur les réseaux (Twitter en particulier).

La stratégie des séries…

Cet amour, les séries le rendent bien à leurs fans. La plupart des séries télévisées sont présentes en tant que série sur les réseaux sociaux, que ce soit sur Facebook, Twitter, Instagram ou même Tumblr (utilisé principalement par la légendaire série Game of Thrones pour permettre à ses fans d’exprimer leurs talents graphiques à l’effigie de la série par le biais de Fan arts) !

On peut alors facilement mesurer l’importance de la communication digitale pour les séries télévisées. Elle est aujourd’hui devenue primordiale pour plusieurs raisons :

  • C’est le seul moyen de contrôle de la série sur ses fans et ce qui est dit à son sujet
  • Dans un monde où le digital a changé notre façon de travailler et de percevoir le monde, il est impératif pour les séries, devenues de véritables marques, d’utiliser les réseaux sociaux comme outils de promotion
  • C’est l’occasion pour les séries d’engager le dialogue avec ses fans
  • Les réseaux sociaux ne connaissent pas de frontières et permettent donc de toucher un public à échelle quasi mondiale
  • Pour finir, c’est également un moyen pour eux de faire le buzz et de créer de la visibilité

Le buzz de The Walking Dead :

A l’arrivée de la série The Walking Dead sur la chaine française NT1, la série a créée le buzz en postant un message sur leur site web avec les indications suivantes :

1. Ne les attirez pas en tweetant le hashtag #WalkingDeadNT1

2. Ne commentez pas nos posts #WalkingDeadNT1 sur notre page Facebook officielle NT1

3. Ne commentez pas le site www.walkingdeadnt1.com

En utilisant la psychologie inversée, près de 30 000 personnes ont enfreints les règles en seulement 2 semaines, ce qui a eu pour résultat d’augmenter le nombre de fans sur Facebook de 22% et sur Twitter de 12%.

Il a été également remarqué que la stratégie la plus utilisée dans la communication digitale des séries est celle de la viralité. Plus une publication se partagera, plus elle touchera de monde et plus la communauté s’agrandira. Plus facile à dire qu’à faire me direz-vous ! Ok, mais pas impossible vous répondrais-je.

Prenons la série Scandal par exemple. Cette dernière a choisi de faire du bridge content pour faire gentiment patienter les fans de la série pendant que celle-ci faisait une pause de quelques mois entre deux saisons. Elle a lancée en 2014 l’opération #ScandalRecruitment pendant tout le mois d’août dans l’optique de « recruter » de nouveaux fans, appelés pour rappel les Gladiators. Tout au long de ce mois, 30 raisons ont été données à de potentiels nouveaux fans de la série dans le but qu’ils deviennent des Gladiators à leur tour.

Preuve en images :

Reason 1 Scandal  Reason 7 Scandal

Ces séries qui ont su faire la différence…

L’inimitable : Glee 

Glee

#1 C’est la série qui a historiquement initiée l’opération « réactions de fans » avec son épisode Never Been Kissed : les fans ont filmé leurs réactions devant le baiser tant attendu de deux protagonistes de la série pour ensuite le partager sur les réseaux

#2 Une des seules séries à avoir créé une page Facebook pour chacun de ses personnages : les fans pouvaient alors interagir avec les personnages et entretenir une pseudo relation avec eux

Le Guilty Pleasure : Teen Wolf 

Teen_Wolf_Season_4_EDIT_Cast_Shot_Photo_Credit_Jaimie_Trueblood_and_MTV

#1 Création d’un after-show diffusé à la suite de l’épisode hebdomadaire appelé Wolf Watch : permet le debriefing de l’épisode et une interaction toujours plus forte avec les fans, sans compter que ça les obligent à regarder l’épisode en temps réel à la télévision s’ils veulent pouvoir prendre part à l’émission et commenter l’épisode

#2 La proximité des personnages est retrouvée dans leurs vies privées : permet à la série d’en jouer avec la création de vidéos ou de gifs

#3 Présence du cast à la convention annuelle de films, séries et bandes dessinées, le Comic Con international de San Diego (important dans le sens où certaines séries ne sont représentées que par ses producteurs, ce qui intéresse évidemment bien moins les fans qui veulent surtout voir les acteurs qui incarnent leurs personnages favoris !)

L’incontournable : Game of Thrones 

got

#1 Présence sur énormément de réseaux sociaux : une des séries qui en utilisent le plus (Facebook, Twitter, Instagram, Tumblr…)

#2 Capacité à faire le buzz : création d’un hashtag #roastjoffrey à l’encontre d’un personnage de la série pour inciter les fans à partager leur dégoût et leur haine à l’égard de ce dernier

#3 Met le fan au coeur de sa stratégie : compte Tumblr dédié au Fan arts

#4 Régularité des publications et richesse du contenu

*Définition du Cliffhanger tirée du site Allociné : C’est une scène qui conclut un épisode par une situation de suspense. Suspense qui trouve généralement sa conclusion dans l’épisode suivant. Bien de séries à succès voient l’épisode final de la saison (Season Finale) s’achever sur un cliffhanger. Une astuce narrative qui permet de fidéliser le téléspectateur en l’amenant à ne pas manquer l’épisode suivant, pour connaître le fin mot de l’histoire !

Rédaction et mise en page : Joana Neves.