Après l’Ice Bucket Challenge et le Harlem Shake, le « Mannequin Challenge » fait fureur sur les réseaux sociaux. Le principe ? Se filmer en groupe en position figée, parfois dans des circonstances improbables…

Depuis quelques semaines, ces vidéos envahissent nos réseaux sociaux. Tout le monde s’y met : gendarmes, soldats, infirmiers, mais aussi chanteurs, acteurs, sportifs, politiques comme Barack Obama ou Hilary Clinton aux Etats-Unis. A l’origine de ce phénomène, un groupe de lycéens américains qui aurait produit une vidéo en octobre 2016, se tenant immobiles sur la chanson Black Beatles de Rae Sremmurd. Aujourd’hui, c’est à ceux qui feront la vidéo la plus originale.

Lebron James, Mannequin Challegen -Michelle Obama

Pourquoi un tel succès ? Sur les réseaux sociaux, la vidéo est un des meilleurs moyens pour capter l’attention des internautes, qui passent très vite d’un contenu à un autre. Les vidéos peuvent également devenir très rapidement virales, en quelques « j’aime » sur Facebook ou « retweet » sur Twitter, l’audience devient énorme.

D’anonymes qui se lancent un défi, des jeunes peuvent grâce à une courte vidéo faire le buzz et devenir des stars d’internet. Et ça, les générations Y et Z, l’ont bien compris. D’où la floraison de ces vidéos sur le net, souvent réalisées par des jeunes qui veulent participer à ce phénomène de mode et « faire comme tout le monde ».

Mais si à la base, le Mannequin Challenge  n’a pour but que de divertir, certaines marques ont également décidé de surfer sur ce phénomène de mode pour faire passer un message. En France, des marques comme Leroy-Merlin ou encore Cache-Cache ont fait parler d’eux grâce à leurs vidéos. Récemment, l’association SLA Belgique a également fait parler d’elle après avoir créé avec l’agence Publicis Brussels son propre Mannequin challenge, publié sur sa page Facebook. À la fin de la vidéo, on peut voir tout le monde commencer à bouger, sauf une personne tenant une pancarte  avec l’inscription « Le Mannequin Challenge, c’est tous les jours pour un patient SLA ». L’objectif ? Récolter un maximum de fonds pour financer la recherche médicale. (à voir ICI)

Certains « Mannequin Challenge » ont aussi fait parler d’eux… mais de façon négative. C’est le cas par exemple de la mission française  de l’ONU, qui a publié une vidéo début décembre… Ce qui a provoqué l’indignation générale sur les réseaux sociaux, où les internautes se sont révoltés parce que les membres de l’organisation préfèreraient tourner un « Mannequin Challenge » plutôt qu’agir pour la crise humanitaire qui frappe la Syrie, et particulièrement la ville d’Alep. Autre « bad buzz » : le « Mannequin Challenge » réalisé par les détenus de la prison de Villepinte. On peut y voir les prisonniers poser avec du cannabis, des téléphones portables et des billets, des objets normalement interdits en prison.

Mais comme tout phénomène de mode sur internet, les « Mannequin Challenge » finiront probablement par disparaitre de nos fils d’actualité, remplacés par d’autres « défis tendance »…

En attendant, nous vous laissons découvrir le « Mannequin Challenge » réalisé par les membres de la Junior Agence MASCI. -> VIDEO

Bonne année à tous !

Rédaction : Perrine Morlot, mise en page : Alexandra Marty