Un peu d’histoire

Le football, rendu légitime en 1904 en Angleterre par la création de la FIFA, est le sport le plus populaire au monde. La Coupe du Monde, la Ligue des Champions ou encore le Championnat d’Europe sont des évènements à forte résonance, suivis par des millions de personnes et engendrant un engouement et un engagement particulier.

Ce sport est alors un vrai moteur de cohésion sociale. Il est donc intéressant de comprendre en quoi l’univers footballistique se différencie des autres, principalement du point de vue de la communication.

Les clubs, de vrais êtres communicationnels

L’ère du numérique n’a pas épargné le monde du football. Les clubs sont devenus des communicants à part entière, de plus en plus enclin à investir dans les médias sociaux. Ces entités ont bien compris l’importance d’avoir une bonne image afin de fidéliser leurs supporters et d’en conquérir de nouveaux. Les clubs, qui autrefois communiquaient essentiellement sur les évènements internes et matchs à venir, sont aujourd’hui devenus des acteurs majeurs sur la scène médiatique et sur les réseaux sociaux.


http://www.parisfans.fr/club/psg-real-madrid-club-lance-loperation-ensemble-on-va-faire-318345.html

Le Paris-Saint Germain en est le parfait exemple. Le club francilien est de loin le roi des réseaux sociaux en Ligue 1, affichant 18,3 millions d’abonnés sur Instagram, 35 millions de « likes » sur Facebook et 6,6 millions de « followers » sur Twitter. Grâce à sa notoriété, le club réussit à toucher un grand nombre de personnes.

Lors du match opposant le club parisien au Real Madrid de Zidane, la campagne de communication visant à mobiliser les supporters fût un immense succès. Selon Guillaume Monteiro (Ecofoot.fr), le hashtag #EnsembleOnVaLeFaire a touché plus de 3 millions d’utilisateurs et la publication d’un teaser vidéo a générée plus de 5 millions de vues et 95000 « likes » supplémentaires sur la page Facebook du club. Un grand succès pour le PSG et une visibilité rêvée pour ses sponsors, qui profitent de cette vitrine pour obtenir une exposition encore plus grande.

Les footballeurs, véritables panneaux publicitaires vivants

Le joueur de football représente, pour un grand nombre de personnes, un leader d’opinion et un exemple à suivre. Les marques l’ont bien compris et proposent aux joueurs des contrats à plusieurs zéros pour utiliser leurs images à des fins promotionnelles (exemple : Griezmann et Gillette).


https://www.juventus.com/en/news/news/2018/cristiano-ronaldo-is-bianconero.php

Cristiano Ronaldo, ballon d’or à cinq reprises, est l’athlète le mieux rémunéré au monde, mais aussi le plus suivi sur Instagram (150 millions d’abonnés) et sur Facebook (122 millions de « likes »). Il touche donc un très large public et suscite ainsi l’intérêt de plusieurs multinationales. La star portugaise est une véritable mine d’or, séduisant des marques comme Nike (20 millions d’euros par an), Herbalife, Samsung, PokerStars, Konami, EA Sports, Altice (SFR) et bien d’autres. Aujourd’hui à 33 ans, Cristiano ne compte pas s’arrêter de sitôt et vient tout juste de signer pour la Juventus de Turin. De quoi réjouir ses fans mais également ses divers sponsors. Quoiqu’il en soit, il est probable que, même retraité, l’athlète portugais continuera d’intéresser les marques grâce à sa large communauté de fans.

Auteur : Simon Monteiro

Sources : Guillaume Monteiro, « La champagne de communication du PSG, un succès malgré tout » ; https://www.ecofoot.fr/psg-campagne-communication-2879/ Baptiste Desprez, Guillaume Loisy, « Le Phénomène Ronaldo, plus fort que les scandales » ; http://sport24.lefigaro.fr/football/etranger/espagne/actualites/le-phenomene-ronaldo-plusfort-que-les-scandales-837340 Kevin Dangu, « Marketing sportif : La communication au service du football » ; https://www.1min30.com/brand-marketing/marketing-sportif-communication-servicefootball-11040